Conseils de lecture

Simone Mota

Six Citrons

18,00
par (Libraire)
2 avril 2022

🐟 Poisson d'avril ! 🐟

🍋 L'histoire commence au Brésil. Enfin, pour nous elle commence à La Géosphère, en déballant un carton de Six Citrons Acides. Eh oui, vos libraires se sont dit que la vitamine C, c'était tout aussi bon pour la santé que les livres, alors elles reçoivent aussi des agrumes, maintenant ! Le problème, pour tout vous avouer, c'est la mise en rayon et les paquets-cadeaux, parce que la forme citronoïdale, comment vous dire...
🐟 OK, OK, vous n'y avez pas cru un instant, à nos fariboles, et effectivement, c'était bel et bien un poisson d'avril 😄 N'empêche que cette histoire de citrons acides, ça vient bien de quelque part. C'est tout bonnement le nom de la super-chouette maison d'édition qui publie "Pêcheur d'avril", album jeunesse plein d'entrain en bleu, noir et beige, traduit du portugais du Brésil.
🐟 L'histoire commence donc bel et bien au Brésil, et plus précisément sur une plage. Un pêcheur facétieux raconte à un garçon curieux d'où vient cette étonnante et rigolote tradition du poisson d'avril. Mais entre un roi ventripotent écolo avant l'heure, une reine contemplative et un brin océanographe, et un Charles IX perturbateur de calendrier, les histoires se disent pour mieux se contredire, et chacun·e choisira celle qui lui plaira le mieux ! Car comme l'écrit l'autrice, "Les histoires sont ainsi faites. Pendant qu'on les raconte, elles s'entremêlent. On commence à en raconter une, on s'y perd, puis on s'y retrouve, et alors on en découvre une autre, sans même s'en apercevoir."


20,00
par (Libraire)
25 mars 2022

Pour la défense de la culture himba

🇳🇦 Nous connaissions de longue date le travail de Solenn Bardet, géographe française qui, à la suite des heureux hasards de ses voyages, a vécu quatre années au sein d'une famille himba, peuple semi-nomade du Kaokoland, au Nord-Ouest de la Namibie. Remarquable passeuse entre les cultures, Solenn Bardet avait témoigné de son immersion dans sa famille adoptive, tant dans son récit "Pieds nus sur la terre rouge" que dans "Rouge Himba", une BD documentaire réalisée avec le non moins remarquable illustrateur-voyageur Simon Hureau. Alors forcément, le premier roman de cette ethnographe d'exception ne pouvait que piquer notre curiosité !
🇳🇦 "Les Veilleuses" donne la parole à Tulipamwe, jeune femme tiraillée entre un père français et une mère himba. À travers l'histoire que l'autrice lui imagine, on se retrouve plongé·e·s dans un monde où les huttes circulaires suffisent à s'abriter et vivre, où les femmes s'enduisent le corps de terre rouge, où jamais ne s'éteint le feu sacré, lien permanent entre les vivants et les morts. Un monde, aussi, qui subit les pressions de la vie occidentalisée et de la course au profit, et qui peine à conserver non seulement son mode de vie, mais aussi son espace de vie. Tulipamwe, ainsi, s'engage dans une lutte pour préserver sa culture ancestrale et empêcher la construction d'un barrage qui viendrait inonder la vallée dans laquelle elle a grandi.
🇳🇦 Entrée dans le monde adulte, combat de David contre Goliath, poids d'une Histoire sombre et douloureuse, choc culturel entre l'Afrique et l'Europe, puissance des femmes quand elles unissent leurs forces... Ce roman foisonne de tout cela, avec le ton juste de celle qui sait de quoi elle parle. Un livre passionnant !


Buchet-Chastel

23,90
par (Libraire)
18 mars 2022

Terres d'asile ?

1 mois : Apprendre la langue. 2 mois : Trouver une situation. 3 mois : Commencer sentir à prendre ses marques. 4 mois : Merci d'être venu·e·s, au revoir !
🕊️ Si vous avez déjà mis les pieds dans un CADA (Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile), si vous accompagnez des réfugié·e·s dans leurs kafkaïennes "régularisations", vous savez combien ces temporalités varient selon la couleur du passeport – si passeport il y a.
🇸🇾 Cette longue route semée d'embuches, le journaliste Jake Halpern l'a suivie au jour le jour avec Ibrahim et Adibah Aldabaan, et leurs enfants Amal et Naji. Ils sont Syriens et débarquent de Jordanie à New York avec leur frère, belle-sœur et cousins, pour vivre le rêve américain alors que Trump vient d'être élu. De la découverte de leur nouvelle maison aux premiers jours d'école, des amitiés qui se tissent aux menaces de mort, Halpern chronique tout – tous ces détails, ces gouffres culturels, ces immenses petits riens qui font d'une arrivée non un nouveau départ, mais une deuxième naissance. L'enquête publiée par New York Times reçoit le prix Pulitzer en 2018. Mais Jake Halpern pressent qu'il est resté en surface...
🇺🇸 Accompagné cette fois de l'illustrateur Michael Sloan, Halpern adapte "Welcome to the New World" en un roman graphique – et décentre quelque peu le prisme de cette histoire. Alors que la série se concentrait sur le parcours d'Ibrahim, ce chef d'entreprise passé par les geôles d'Assad et à qui le Nouveau Monde propose de "laver ses chiottes", l'adaptation illustrée met en évidence le rôle crucial des enfants dans cette nouvelle vie – et la genèse de ce projet. Plus adaptables peut-être, farouchement déterminés à continuer de rêver, ce sont les enfants, sûrement, qui peuvent faire de l'exil un espoir accompli.
🕊️ Toujours juste parce que toujours vraie, "Bienvenue dans votre nouvelle vie" est une lecture sans misérabilisme, non dénuée d'humour, qui raconte une histoire absolument universelle : celle des familles que la barbarie jette sur les routes, et qui ont le besoin, le droit fondamental, de trouver une terre d'accueil quel que soit le nom du pays qu'ils portent en eux.


Mylène Mouton

Le Rouergue

14,50
par (Libraire)
11 mars 2022

Sensations fortes et dépaysement !

🦍 Au fin fond du Dolpang, petit territoire (fictif !) aux confins du Dolpo et du Mustang, les humains et les migoïs – abominables gorilles des montagnes – ne se côtoient jamais, sous peine de voir couler le sang des uns et des autres. Et pourtant, c'est bien pour traquer Chanah, une migoï gigantesque, que le jeune Tao va se risquer au-delà de la rivière. Malgré les dangers encourus et la peur qui le tenaille, cet apprenti moine-danseur s'est mis en tête de sauver une jeune fille des griffes de Chanah, qui l'a enlevée. Et pas n'importe quelle jeune fille : il s'agit tout de même de la Kumari, qui représente l'incarnation vivante et inapprochable de la déesse Kali !
🦍 Nous lecteurs·trices pressentons que l'immense migoï n'a pas un mauvais fond, car certaines pages dévoilent ce qui se passe dans sa grosse tête de primate sauvage. S'il est parfois difficile d'aller au-delà des apparences, les faits prouvent que cela en vaut souvent la peine...
🦍 Tour à tour aux côtés de l'audacieux Tao, de l'inébranlable Kumari et de la déroutante Chanah, nous sommes happé·e·s dans une aventure de haut vol, sur les pentes d'un Himalaya majestueux et sans concession. À mettre entre les mains des 12-14 ans amateurs de sensations fortes... et de dépaysement !


Roman

Gallimard

17,00
par (Libraire)
5 mars 2022

Humour noir sur le Continent blanc

82° 06' S, 54° 58' E, 1961
Quelque part dans l'immensité du Continent blanc, au point le plus éloigné des côtes, se déroule le roman "Antarctique".
❄️ Dans ces hauteurs longtemps impossibles à cartographier sévit le climat le plus froid du globe. C'est dans cette région, autrement dénommée "Pôle d'inaccessibilité", que cohabitent tant bien que mal cinq hommes : un tractoriste, un géologue, un glaciologue, un mécanicien et un botaniste. Tous ont un rôle à jouer dans la station de recherche scientifique soviétique et fictive de Daleko. Mais encore faudrait-il être équipé pour mener à bien les missions confiées. En pratique, c'est la supériorité du Parti qu'il est indispensable d’assoir et cela requiert la présence de cinq hommes à temps plein dans cet enfer glacé. Évidemment !
🪓 L'intrigue de ce polar est d'entrée de jeu énoncée : à la suite d'une partie d’échec qui tourne mal, un homme en tue un autre d'un coup de hache. Incapable de trancher entre préméditation ou accident, l'équipe voit son morne quotidien se troubler et son équilibre, déjà précaire, vaciller.
❄️ Ce huis-clos tendu interroge la nature de l'acte criminel et le vaste éventail des formes de justice possibles. Bien que peu en lien avec la triste actualité, ce roman surprenant met en cause avec sarcasme le bien-fondé de certaines décisions entérinées par le gouvernement russe... Et c'est avec brio que l'auteur mêle absurdité et humour – un humour aussi noir que ce continent est blanc !