Coups de cœur Australie

Le vendredi 16 juin, La Géosphère proposera une sélection de livres sur l’Australie lors du prochain ApéroVoyageurs organisé par Explore le Monde.
Voici quelques coups de cœur !

Bande dessinée
Terra Australis, scénario de Laurent-Frédéric Bollée, dessin de Philippe Nicloux (Glénat, 2013)
À la fin du XVIIIe siècle, l’Angleterre décide de déporter par centaines ceux qu’elle considère comme indésirables — bagnards, condamnés, prisonniers. Leur destination : l’Australie, terre lointaine, sauvage et inconnue. Ces hommes, femmes et enfants déracinés transformeront finalement leur condamnation en chance, l’opportunité de débuter une nouvelle vie.
Pour une histoire incroyable, il ne fallait pas moins qu’une BD tout aussi incroyable, de plus de 500 pages, aux superbes lavis.
Et pour les mordus, il y a même un deuxième tome ! (Terra Doloris, Glénat, 2018)

Nouvelles
Le Koala tueur et autres nouvelles du bush, Kenneth Cook (LGF, 2011)
L’Australie, on le sait, est le pays des animaux sympas : araignées piqueuses, méduses tueuses, serpents mortels, crocodiles affamés… Alors pourquoi le koala ferait-il exception à cette règle ? Kenneth Cook en témoigne : cette peluche sur pattes n’est pas si mignonne qu’elle en a l’air, loin de là !
Des nouvelles pétries d’humour noir, dans les milieux malfamés du bush australien, parmi des personnes pas toujours recommandables.

Jeunesse
Le Petit Sorcier de la pluie, texte de Carl Norac, illustrations d’Anne-Catherine De Boel (École des Loisirs, 2004)
Dans le désert australien, Petite-Pluie, un enfant au nom prédestiné, cherche une solution à l’impitoyable sécheresse qui s’est abattue sur la région. Sa ténacité, son inventivité, mais aussi sa spiritualité, viendront à bout du mystère de la pluie. Un magnifique album, en grand ou petit format, entrecoupé d’illustrations d’inspiration aborigène aux couleurs extraordinaires !

Et aussi le magazine Cram-Cram consacré à l’Australie !

Le 16 juin, retrouvez tous ces livres,
et bien d’autres !

La Géosphère fait sa Comédie !

Les 25, 26 et 27 mai, retrouvez La Géosphère sur la Comédie du Livre !
(stand C, avec Le Bookshop et la librairie Clerc)

Samuel Chardon, carnettiste globe-trotteur
Frédéric Debomy, écrivain spécialiste de la Birmanie
Stefano Faravelli, carnettiste italien
Géraldine Garçon, dessinatrice et graveuse
Gaston, carnettiste et dessinateur de bande dessinée
Yves Gauthier, écrivain et traducteur spécialiste de la Russie
Bernard Ollivier, écrivain marcheur
Florence Rodhain, écrivaine
Aude Seigne, écrivaine suisse
Sandrine Willems, écrivaine belge

Venez à leur rencontre : bavardages et dédicaces garantis !

La librairie restera ouverte le vendredi et le samedi.

Poésie vagabonde avec Juliette Mouquet

Deux rendez-vous poétiques à La Géosphère cette semaine !

À l’occasion de la parution de La Poésie vagabonde aux éditions du Tourneciel, la poétesse et chanteuse Juliette Mouquet racontera comment elle a décidé de tout quitter pour entreprendre un vaste périple littéraire, itinérant et humaniste.

Le vendredi 27 avril (19h30), sa lecture sera suivie d’un temps de discussion et de dédicaces.
Gratuit, sur réservation

Le samedi 28 avril (19h30), elle propose un atelier d’écriture, « Être né quelque part pour voyager plus loin », pratiqué dans diverses contrées traversées durant son voyage.
15 € par personne, sur inscription

Ce samedi 21 avril, lecture-spectacle autour du Laos

C’est à 20h à la salle Lacordaire (6 rue des Augustins).
Entrée gratuite, sur réservation

Olivier Ka, auteur prolifique pour enfants et adultes, mais aussi scénariste et dessinateur de bandes dessinées, racontera son périple au Laos, pays qu’il a sillonné pendant deux mois. Cette aventure le nez au vent a donné lieu à un joli petit livre de textes et croquis, Lost in Laos, à paraître aux éditions Elytis en mai (disponible dès à présent à La Géosphère).

Pour son spectacle, l’auteur offrira une lecture d’extraits de l’ouvrage, agrémentée d’une projection de croquis et d’une bande-son qui nous plongera dans une ambiance dépaysante.

Échanges et dédicaces avec l’auteur à l’issue du spectacle.
Tout public, à partir de 12 ans.
Bande-annonce >>

Coups de cœur du moment

Récit
Revenir, Jean-Luc Raharimanana (Rivages, 2018)
Véritable patchwork littéraire, Revenir effectue de multiples va-et-vient dans le temps et l’espace. Il y a l’enfance, que l’auteur a passée dans un Madagascar fraîchement indépendant, aux côtés de parents engagés qui, entre autres, organisaient dans leur quartier des projections de westerns et de Charlie Chaplin. Il y a aussi, plus tard, de nombreux voyages en Afrique et en Europe, qui donnent lieu, par exemple, à un témoignage frappant sur le génocide rwandais. Et il y a encore les rivages mystérieux de l’amour, qui inspirent à Raharimanana des pages d’une poésie presque abstraite. Ce récit autobiographique écrit à la troisième personne évoque, quasiment pêle-mêle, l’importance des figures parentales, les paradoxes de la « malgachisation », les tabous (fady) de la Grande Île, souvent liés à d’incroyables mythes, et tous ces moments de douleur et de lumière qui forgent l’enfance. On sent le rouge de la terre et le vert des rizières dans ce texte qui en dit long sur l’histoire de Madagascar.

Jeunesse
Neigeline, texte de Li Lamarre, illustrations d’Odile Santi (éditions Courtes et Longues, 2018)
Vous en avez assez de la neige et du froid ? Peut-être, mais cela ne vous empêchera pas de tomber sous le charme de cette petite boule de neige avide d’aventures et d’horizons nouveaux ! Elle roule en bas de sa montagne et, les jours passant, découvre des animaux tout aussi curieux qu’elle, lagopède ou marmotte, tandis que la nature s’éveille, peu à peu, sous un soleil qui incite crocus et gentianes à parsemer la prairie de leurs couleurs éclatantes. La fin de l’histoire, vous la pressentez, mais n’ayez crainte : elle est très douce, très sereine, et peut amener les enfants à vous poser ces fabuleuses questions existentielles dont ils ont le secret. Des images magnifiques, dignes d’ouvrages naturalistes, soulignées par un texte tout simple et très juste.
À partir de 4 ans

Bande dessinée
Rotterdam, un séjour à fleur d’eau, Emmanuel Lemaire (Delcourt, 2016)
Il fallait l’oser, Emmanuel Lemaire l’a fait : présenter en bande dessinée une ville dont peu de monde vante la beauté. Nous avons nommé Rotterdam ! Amené par le travail de sa compagne à y passer quelques mois, l’auteur se prend au jeu de raconter son séjour entre polders, vélos et tulipes. Le trait noir sur blanc, plein de vivacité, et l’humour avec lequel il présente cette ville et les gens qu’il y rencontre, font de cette bande dessinée une lecture aussi agréable que dépaysante. Une première étape avant de vous envoler voir tout cela de vos propres yeux ? À la belle saison, sachez-le, il y a des vols directs depuis Montpellier…
Quelques pages à feuilleter en ligne ici >>

Retrouvez tous les coups de cœur de La Géosphère en suivant ce lien >>

Cap-Vert et île de Mozambique

Rencontre avec Jordane Bertrand
autour de l’île de Mozambique et du Cap-Vert

le vendredi 30 mars à 19h30

L’auteure du Dictionnaire insolite du Cap-Vert (Cosmopole, 2016) et de Cette petite île s’appelle Mozambique (Transboréal, 2016) nous convie à découvrir des îles africaines parfois méconnues, carrefours de cultures et terres de métissages, témoins de l’incroyable épopée maritime portugaise.

Gratuit, sur réservation