Rencontre autour du Cambodge

avec l’auteur Arnaud Friedmann
le samedi 20 juillet à 19h30
à la librairie

Tout commence par une question d’ado : Garance porte-t-elle un prénom « bourge », ou pas ? Cette interrogation entraînera la jeune fille dans une quête de ses origines, et particulièrement du destin de son grand-père cambodgien.

C’est avec un sens remarquable de la narration qu’Arnaud Friedmann raconte dans son roman Le Trésor de Sunthy (Lucca Éditions, 2019, à partir de 15 ans) un pan de l’histoire du Cambodge, mais aussi sa fascination pour le métier d’historien.

La rencontre est gratuite,
sur réservation par mail (librairiegeosphere@gmail.com)
ou par téléphone (04 99 06 86 29)

Quelques bonnes lectures pour bien entrer dans l’été !

Récit – Madagascar
Robinsons père et fils, Didier Tronchet (Elytis, 2007)
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Didier Tronchet a plus d’une plume dans son encrier ! Auteur de BD avec Vertiges de Quito, chroniqueur avec Petit traité de vélosophie, il nous charme encore avec Robinsons père et fils, le court récit de son long séjour sur l’île aux Nattes, toute petite île de 3 km² située au large de Madagascar. Or il corse l’affaire en partant avec son ado de fils (pleinement conscient et consentant). Lui qui s’imaginait renforcer leurs liens au fil de randonnées sur le sable chaud et de baignades en lisière de coraux, le voilà confronté à l’envol de son jeune gars. Bien dans sa peau bronzée, heureux d’aller au lycée à pirogue, le rejeton vit sa vie, laissant le papa à la sienne, dans un décor paradisiaque qui le confronte à quelques questions existentielles. Questions qu’il nous confie avec drôlerie et tendresse dans ce joli petit bouquin.

Polar – Tour de France
Mort contre la montre, Jorge Zepeda Patterson (Actes Sud, 2019)
Les aficionados du Tour de France n’ont qu’à bien se tenir !*
Si les coureurs cyclistes sont prêts à perdre leur vie dans des descentes suicides à plus de 90 km/h, iront-ils jusqu’à éliminer leurs concurrents ? Ce qui est sûr, c’est que cette année-là, la Grande Boucle semble maudite : accidents, sabotages et même explosion, rythment les étapes. Certes, il est impensable de suspendre la course, mais il faut impérativement démasquer l’assassin ! À qui profite donc les crimes ? Marc Moreau, grimpeur hors pair dans l’ombre du leader de son équipe, est missionné pour enquêter en interne. Car le chronomètre tourne à l’avantage de l’assassin… Un polar d’été, imprévisible comme le Tour, qui se lit le souffle court et les jambes en coton !
*(et les autres aussi !)

Album jeunesse
L’enveloppe mystérieuse d’Arthur le facteur, texte de Gérard Moncomble, illustrations de Paweł Pawlak (éditions Format, 2019)
Ding-dong, c’est le facteur ! Faire-part de naissance, colis de mamie, cartes postales estivales, sans oublier les lettres d’amour, les vêtements achetés par correspondance et les messages anonymes : Arthur le facteur passe sa journée à distribuer le courrier. Sauf que la lettre pour la famille Figueras, il ne sait pas à qui la remettre ! Pour la simple et bonne raison que personne, dans la rue du Chêne Doré, ne connaît cette famille… Le mystère reste entier, jusqu’au dénouement tout en sourires. Une histoire pétillante de Gérard Moncomble, que les collages de Paweł Pawlak mettent délicieusement en vie et en mouvement.
Dès 5 ans, avec deux planches de timbres autocollants pour égayer vos enveloppes !

Papeterie – Les petits papiers de Flo
Le saviez-vous ? Les jolis petits carnets de Flo, faits main à Montpellier, ont pris quartier dans nos rayons ! Avec eux l’évasion est toujours à portée de main ♥

Rencontre autour du « vélotaf »

avec Jérôme Sorrel, auteur de
Vélotaf (éditions Alternatives, 2019)

Mardi 18 juin, 18h au Gazette Café

en partenariat avec VéloCité

Aller au travail tous les jours à vélo, est-ce possible ? Comment s’équiper ? Pour quel budget ? Et s’il pleut ?
Outre les aspects pratiques, le petit guide de Jérôme Sorrel agrémenté des illustrations espiègles d’Eve Coston présente tous les avantages du « vélotaf ». À l’heure où les vélos de plus en plus nombreux à Montpellier cherchent leur place, venez en parler avec l’auteur et l’association Vélocité Montpellier !

La rencontre aura lieu au Gazette Café.
Entrée libre.

Rencontre autour de la Nouvelle-Zélande

Vendredi 14 juin, 19h30 à la librairie

Rencontre avec Jérémy Marchandeau, auteur du guide culturel Quelque chose de Nouvelle-Zélande (éditions Nanika, 2019).
Vous pourrez lui poser toutes les questions qui vous taraudent sur le hongi, les Kiwis ou encore le cricket !

En présence de l’éditrice Élise Ducamp.

Rencontre gratuite sur réservation
par mail (librairiegeosphere@gmail.com)
ou par téléphone (04 99 06 86 29)

Rencontre avec l’auteure Sarah Marty

Mardi 11 juin, 19h30 à la librairie

Soixante jours (éditions Denoël, 2018) est un livre coup de poing / coup de cœur. Sarah Marty y raconte le périlleux périple d’un groupe de réfugiés kurdes depuis leur Kurdistan natal jusqu’en France. La peur au ventre, le froid aux pieds, mais l’espoir au cœur. D’une écriture empathique pourtant dénuée de pathos, l’auteure nous fait vivre ce calvaire qui, pour certains seulement, s’ouvrira sur la lumière au bout du tunnel. Une lecture marquante.

Rencontre gratuite, sur réservation
par mail (librairiegeosphere@gmail.com)
ou par téléphone (04 99 06 86 29)

Vos libraires ont aimé !

BD – Mayotte
Droit du sol, Charles Masson (Casterman, 2009)
La Comédie du Livre est finie, mais a laissé de bien beaux souvenirs dans nos têtes… et sur les étagères de La Géosphère ! Au rayon BD, par exemple, où nous présentons avec enthousiasme Droit du sol, roman graphique que Charles Masson a consacré à la situation des immigrés à Mayotte. Il y a ceux qui débarquent de métropole, pleins d’enthousiasme pour ce confetti de France perdu dans l’Océan indien. Et puis ceux qui arrivent des Comores ou de Madagascar dans des embarcations de fortune, avec l’espoir de trouver dans cette miette de France l’emploi et l’accès aux soins. Sans concessions ni pour les uns, ni pour les autres, l’auteur – qui est aussi médecin – dépeint pourtant avec beaucoup d’humanité des personnages empêtrés dans un contexte pour le moins complexe. Complexité restituée par des dialogues plus vrais que nature, glanés sur le terrain au fil de son séjour longue durée sur l’île. Un coup de cœur pour ce coup de maître !

Roman – État de New York
Les Monstres de Templeton, Lauren Groff (Points Seuil, 2019)
Saga idéale pour longue après-midi de farniente, cette fiction bien ficelée mêle habilement enquête, histoire et généalogie : on ne saurait trop vous la recommander ! Dans une petite ville mignonnette, Willie, jeune femme un chouia à la dérive, part à la recherche de ses origines. S’appuyant sur une documentation bien précise, c’est l’histoire de sa ville que Willie exhume. Et c’est plus largement les fondements de l’histoire américaine que Groff déconstruit. Alors oui, certains poncifs sont au rendez-vous… Mais c’est bien écrit, mordant et plutôt habile au demeurant. On se glisse donc avec délice dans ce roman, qu’on ne saurait lâcher avant la fin !

Album – Espace
L’Année de la comète, Clément Vuillier (éditions 2024, 2019)
Ovni ? Oui ! Comète serait pourtant plus précis ! Celle qui arrive à toute berzingue et ravage tout sur son passage. Dans ce (très) grand et bel album muet, Clément Vuillier nous donne à voir un monde en plein chaos : éléments déchaînés, paysages grandioses et minéraux qui se fracassent en un silence assourdissant, cataclysmes et tsunamis, incendies et feux d’artifices. Rien d’humain dans cette symphonie de couleurs, pas un mot ni un visage. Simplement le dessin acéré d’une apocalypse brasillante. C’est explosif et stupéfiant ! Véritable synesthésie illustrée, nous voici aveuglés et saisis devant l’extinction ô combien poétique d’une planète à l’agonie. Genèse d’un monde nouveau ? On ne peut que l’espérer !

Récit – Kazakhstan
Bienvenue au Grand K, Virginie Le Pécheur (Le Cherche Midi, 2019)
Vous qui avez toujours voulu connaître la recette du bicheparmak, nourrissez une affection secrète et inavouable pour les « créatures » aux tenues improbables, et avez des projets d’expatriation en ex-URSS, alors lisez Bienvenue au Grand K ! Dans ce recueil de chroniques croustillantes, Virginie Le Pécheur vous :
– révèle ladite recette du bicheparmak (et vous ne regarderez plus jamais les moutons du même œil – eux non plus, d’ailleurs) ;
– présente une galerie de « créatures » qui, à force de jupes trop courtes et de talons trop hauts, vous mettront dans l’embarras du choix (si ce n’est dans l’embarras tout court) ;
– dévoile la teneur des soirées où la vodka finit par manquer (mais pas le Perrier).
Une Parisienne au Kazakhstan ? Hilarité garantie ! C’est tellement loufoque que ça ne peut pas être inventé.

Romans ado à partir de 13 ans
Une Petite chose sans importance / Dacca Toxic / Manille aux larmes, Catherine Fradier (Le Diable Vauvert, 2016 / 2017 / 2019)
Il compose des poèmes à partir des décimales de Pi et se refuse à manger un quelconque aliment marron. Il n’a jamais pu mentir et rien ne le rassure plus que sa petite tente-refuge. Sacha Sourieau n’a pas l’étoffe d’un grand aventurier, pas plus celle d’un héros. Et pourtant, le voilà parti explorer le vaste monde aux côtés de sa mère, médecin humanitaire. En RDC, il sympathise avec une enfant-soldat et réchappe des griffes de trafiquants d’armes. Au Bangladesh, il se confronte à la réalité des populations exploitées – quant aux Philippines, c’est la prostitution infantile qu’il découvre et dénonce ! Candide et désintéressé, Sacha porte sur le monde, la politique et la condition humaine un regard profondément juste et rassérénant.
Catherine Fradier, auteure de polars reconnue, a une sacrée plume et sait conjuguer le suspense à l’humour. Elle signe ici une saga ado audacieuse quant aux thématiques abordées, et résolument intelligente – qui toujours donne la parole aux majorités ignorées de ce monde. D’ailleurs, vous avait-on dit que le jeune Sacha était atteint du syndrome d’Asperger ?

Lecture et rencontre avec Marc Roger

Mardi 4 juin, 19h30 à la librairie

Marc Roger est lecteur public, mais aussi écrivain. Il vient de publier aux éditions Albin Michel Grégoire et le vieux libraire, un doux roman tout imprégné de son amour pour la littérature et de son désir de transmission. Alors une fois n’est pas coutume : La Géosphère vous propose une soirée d’évasion sans but géographique. Évasion par les mots, au fil d’une voix qui nous est chère !

Soirée gratuite, sur réservation
par mail (librairiegeosphere@gmail.com)
ou par téléphone (04 99 06 86 29)

Les auteurs invités par La Géosphère à la Comédie du Livre

Les 17, 18 et 19 mai, de 10h à 19h
sur l’Esplanade

Retrouvez huit auteurs hauts en couleurs

sur le stand de La Géosphère !

Certains donneront en outre une conférence.

  • Cendrine Bonami-Redler – carnettiste sur les zincs et ailleurs (en dialogue avec Sonia Privat le dimanche, 10h-11h, musée Fabre)
  • Charles Aubert – auteur de polars dans les étangs palavasiens
  • Sonia Privat – carnettiste en Inde, au Sénégal et ailleurs (en dialogue avec Cendrine Bonami-Redler le dimanche, 10h-11h, musée Fabre)
  • Christian Seignobos – géographe et carnettiste scientifique au Tchad et ailleurs en Afrique (en conférence le vendredi, 15h30-16h30, musée Fabre)
  • Marc Alaux – écrivain-voyageur en Mongolie (en conférence le samedi, 11h-12h, cour Vien)
  • Charles Masson – auteur de bandes dessinées sur Mayotte et ailleurs
  • Gaston – carnettiste à Montpellier, Cayenne et ailleurs
  • Richard Gaitet – écrivain-voyageur au Mont-Blanc et ailleurs (en conférence le samedi, 11h30-12h30, auditorium Panacée)

La librairie restera ouverte le vendredi 17 et le samedi 18 mai (10h-19h).

La Norvège en van

Rencontre avec Clémence Polge et Thomas Corbet,
auteurs de Drive Your Adventure #2

Le mercredi 15 mai à 19h30
à la librairie

Avis aux amateurs de road-trips ! Pour Drive Your Adventure #2, ce couple de jeunes Montpelliérains a parcouru 13 000 km en van, cap sur la Norvège. Ils en ont tiré un beau livre, à la fois récit de voyage et guide pratique. Et auront une foule d’anecdotes à raconter et de conseils à partager !

Rencontre gratuite à la librairie
Réservation nécessaire
par mail (librairiegeosphere@gmail.com)
ou par téléphone (04 99 06 86 29)

Coups de ❤❤❤

Roman – Somalie
Shiftas, Léonard Vincent (éditions des Équateurs, 2019)
Comme dans une bonne vieille blague, ils sont trois : un Marseillais, un Érythréen, un Somalien…
Ou alors, faisons une petite charade ! Mon 1er est le cuistot d’un pétrolier en rade. Mon 2nd, un déserteur en cavale. Mon 3e, un berger plein d’idées. Mon tout ?
Non, attendez : jouons-la devinette, plutôt ! Que peuvent bien faire trois hommes un brin paumés, un poil ingénieux, un peu toqués, quand ils décident de s’allier pour s’en aller déterrer, au fin fond de la Somalie, le trésor de guerre d’un chef djihadiste fraîchement assassiné ? Vous voyez le topo ? Le plus génial dans tout ça, c’est que sous ces dehors drôlatiques, Léonard Vincent s’interroge sur le monde tel qu’il va, ou plutôt tel qu’il ne va pas, avec une mondialisation effrénée qui broie les êtres. Et dans un style magnifique s’il vous plaît !

Poésie – Universelle
Le Soleil et ses Fleurs, Rupi Kaur, traduit de l’anglais par Sabine Rolland (éditions Nil, 2019)
Nous avons décidé de prolonger le printemps – des poètes, avec la prose simple et colorée de Rupi Kaur. Cette jeune auteure connaît un succès phénoménal, tant sur la toile qu’en librairie. Dès les premières pages, l’évidence brûle les yeux : les mots de Rupi Kaur sont universels, ses émotions intemporelles. Elle nous dit l’amour blessé et le courage des mères, les souffrances de l’exil et le bonheur qui inéluctablement revient, tel un printemps. Çà et là des dessins viennent embellir ces haïkus des temps modernes. Ça pourrait être banal mais ce n’est que douceur. Et délicatesse.

Roman – San Francisco / Lagos
Comme une mule qui apporte une glace au soleil, Sarah Ladipo Manyika, traduit de l’anglais par Carole Hanna (éditions Delcourt 2018, éditions 10/18 2019)
Un roman qui se déguste comme une gourmandise, aussi vite englouti qu’un cupcake fraise-citron-pistache ! Moraya est une quasi-octogénaire fantasque et haute en couleurs. À la veille de son anniversaire, elle nous emmène en balade. De sa Lagos natale aux rues de San Francisco, le parcours de Moraya est celui d’une immigrée aisée, cultivée, pleine de sagesse et de dérision. Au volant de sa voiture de sport, Moraya fait voler en éclat les clichés. L’âge, le genre, la sexualité, la maternité, l’immigration, la couleur de peau ou les classes sociales : tout ce qui peut nous diviser fusionne joyeusement sous le regard philosophe et bienveillant de cette professeure de lettres à la retraite. Ifemelu, l’héroïne réfléchie de Chimamanda Ngozi Adichie, s’est trouvée une grand-mère truculente et baroque. Un petit bouquin plein de charme et de malice, qui nous fait pétiller !