L'amant de la veuve
EAN13
9782845451773
ISBN
978-2-84545-177-3
Éditeur
Éditions des Syrtes
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
336
Dimensions
23 x 15 x 2 cm
Poids
520 g
Langue
français
Langue d'origine
moldave, roumain
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

L’Amant de la Veuve est la chronique des tribulations de Mite, cœur de velours et poigne de fer, qui, infatigable, accumule les expériences dignes des plus glorieux héros picaresques, tout en préservant la vitalité de sa jeunesse. Né sous une bonne étoile, il fugue dès l’âge de douze ans, devient boxeur ou homme-grue dans une usine de peintures. Il trouve néanmoins son bonheur pubère dans les bras d’une femme incandescente : la Veuve de Colivaru, de quinze ans son aînée, amante et mère nourricière à la fois. Vagabond déluré, Mite erre comme un chien, un « chien soviétique » – emblème du roman –, cherchant son maître, mais ne s’attachant à rien ni à personne. Puis, imperceptiblement, le regard du narrateur devient trouble et le « chien soviétique » se métamorphose en nabot squelettique aux yeux fébriles. Mite, qui semblait indestructible, découvre que le mal se trouve au-dehors mais, surtout, en lui-même.

Sans jamais prendre la forme d’un manifeste, L’Amant de la Veuve dessine les contours d’une histoire critique et réaliste de la survie sous le communisme. Par sa virtuosité épique et stylistique remarquable, Radu Aldulescu a d’emblée été comparé à Louis-Ferdinand Céline ; mais, à l’image de son héros, il est aussi un nouveau Panait Istrati, voire un Jack Kerouac de l’époque de Ceauşescu.
S'identifier pour envoyer des commentaires.