A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts). 

Anne L.

Éditions Gallmeister

9,90
par (Libraire)
13 août 2021

Méfiez-vous de ce roman d'amour...

Et si nous goutions la chaleur estivale du côté de Salies-de-Béarn ? Imaginez plutôt : cette petite ville thermale bordant les Pyrénées, baignée dans l'inquiétante torpeur de l'été 1914. Entre les murs d'une villa isolée, Jean-Marc Montjean, jeune médecin, se lie aux Tréville.
☀️ Cette famille ayant quitté Paris dans la plus grande précipitation, le patriarche - érudit et lunaire - reprend ses travaux universitaires, alors que ses jumeaux adultes, Paul et Katya, cherchent leurs marques dans ce Pays-Basque inconnu qui fleure bon la Belle Époque. Duo troublant et ambigu, leur relation exhale un parfum capiteux, dangereuse composition d'affection, de complicité et d'ascendant... qui ne manquera pas de faire perdre pied à notre bon médecin de village - et ses lecteurs avec !
☀️ Les fidèles de Trevanian pourront être déroutés par ce roman intimiste d'une patine faussement classique. Mais l'étrangeté de l'intrigue, la tension sourde et implacable qui tranquillement s'installe, le cynisme solaire de Paul et la quête identitaire qui se dessine en filigrane sont autant de motifs qui inscrivent complètement ce roman dans l’œuvre polymorphe de ce génie littéraire. ☀️ Inclassable ! ☀️

par (Libraire)
31 juillet 2021

Une lecture hors du temps

1961. Il a vingt-cinq ans et une formation littéraire en poche. La mer l'appelle, irrépressiblement. L'appelle tant et si bien qu'il met les voiles et pose ses valises à l'ouest de l'île de Sein, dans le phare d'Armen. Sur son rocher (immergé à marée haute), il tient un journal des brumes et de son âme – et trouve son lieu, celui où l'on devient soi-même.
⛯ Avec pour seuls compagnons trois livres de chevet (un album de Vermeer, un autre sur un monastère et un recueil de Reverdy) et deux comparses peu diserts qui assurent la relève (il donnera le nom de l'un d'entre eux à son fils, l'artiste Clet Abraham), Jean-Pierre Abraham sublime ses journées de labeurs, ses frayeurs, sa solitude et ses rêveries nocturnes. Lignes après lignes, le gardien se fait guetteur de son être, traqueur du fond de soi. Et nous entraîne dans la quête abyssale et méditative de l'isolement choisi. Quand sa plume se fait existentielle, ses mots sont d'une justesse indicible et l'on voudrait tous les graver pour qu'ils jalonnent notre vie.

par (Libraire)
16 juillet 2021

Minuit sans étoile au cœur de la grande dépression.

⏳ 1937, les rues de New-York grouillent de misère quand John Clark, tout jeune photographe, est envoyé en reportage par un organisme gouvernemental dans le Dust Bowl ("bassin de poussière"). Le Dust Bowl, ou une étendue désertique balayée par les vents à cheval entre le Texas, l'Oklahoma et le Kansas. La sécheresse a rendu ces grandes plaines invivables, et sa mission est de donner à voir le quotidien insoutenable des populations rurales qui hantent encore ce no man's land.
⌛ Désolation, brûlures, pénuries, méfiance, désespoir... John Clark capture ce qu'il voit. Et la poussière omniprésente, capable d'occulter le soleil, s'immisce tant dans sa boîte noire que dans le corps et les âmes. Seul (ou presque) face à cette adversité mouvante et insaisissable, l'apprenti photo-reporter se confronte à ses failles et appréhende avec humilité la persévérance et la force mentale hors du commun des "gens du Dust Bowl".
⏳ Aimée de Jongh créé un personnage tout en retenu pour dire l'épopée photographique imaginée par la FSA (Farm Security Agency), réalisée par de grands noms comme Arthur Rothstein ou Dorothea Lange. Son trait élégant se fond aux clichés d'époque saisissants, et c'est avec une infinie justesse que l'illustratrice néerlandaise interroge les limites du cadre et de l'instantané, et le pouvoir de l'image. Un immense souffle graphique !

par (Libraire)
2 juillet 2021

"Tout le monde demande le plein. Mais personne n'a jamais demandé le vide."

🚗 Alors que son "Hiver à Wuhan" nous évadait dans l'œil du cyclone coronavirus, Alexandre Labruffe dans ces "Chroniques d'une station-service" relate les aphorismes quotidiens d'un homme statique.
🚗 Narrateur pompiste, Beauvoire observe laconique le ballet prosaïque de ses clients. Sous le patronage de Baudrillard et le regard indifférent des westerns spaghettis qui se jouent en fond, c'est notre société qu'il contemple, ses misérables drames vains et sa marche effrénée.
🚗 Beauvoire, cynique malgré lui, se place en retrait d'un monde qui roule à pleine balle - et dont la station-service reste inéluctablement au centre. La quête d'essence ne peut être qu'universelle, et c'est d'une plume rieuse, délibérément pompeuse, que Labruffe mène dans cette danse.
🚗 Une lecture mordante et intelligente, parfaite pour accompagner l'été !

Portrait d'un grimpeur

Anne-Marie Métailié

18,00
par (Libraire)
18 juin 2021

Prenez de l'altitude

Connaissez-vous Al Alvarez ? Poète et critique littéraire, ce professeur d'université décide un jour de tout plaquer pour s'adonner à sa passion : l'escalade.
🧗‍♀️ Quand il retrouve la plume, c'est donc pour tirer le portrait d'un autre grimpeur. Mo Anthoine (1939-1989), gallois haut en couleur, aura passé sa vie à courir les sommets et fuir les journalistes. Refusant de se professionnaliser pour ne jamais prendre le risque de vivre de son art - vertigineux, cette grande gueule sympathique barouda en stop, participa à de nombreuses expéditions, doubla Stallone en personne, avala les crêtes et... descendit des pintes entre potes tout en faisant fleurir sa petite entreprise de matériel d'alpinisme.
🧗‍♂️ Il fallait la verve d'un homme de lettres pour faire vibrer l'ivresse des cimes avec une telle intensité. Sans romantisme forcé ou minimisation du risque constant, Al Alvarez retrace une vie faite de surplombs, d'arêtes, de vides, de galères et d'amitié. Et cette lecture qui parlera même aux plus néophytes prendra l'éclat d'une grande claque de rire et d'adrénaline !