Anne L.

par (Libraire)
27 août 2022

EMBARQUEZ !!!!

"Alors que la rentrée littéraire déferle en cette fin août sur nos tables de libraire, c'est d'un roman qui bruisse les embruns et iode les doigts, les yeux, le cœur dont je vais aujourd'hui vous parler.
🌊 Quand la critique s'écrit à la première personne, c'est que l'analyse peine à contenir l'émotion. Et cela tombe bien : au vu des commentaires hyper-enthousiastes des consœurs et confrères, il semblerait que "Les Marins ne savent pas nager" puisse se passer d'un énième décryptage sémantique et littéraire.
🌊 Vous lirez donc ici et là que cette saga maritime au titre magnétique se déroule dans un XVIIIème siècle ébouriffant ; aux abords, sur les grèves et les falaises, à quelques encablures et au sein des remparts de la cité de l'île d'Ys. Situé quelque part en plein Atlantique, entre le royaume des François et celui des Anglois, ce bout de terre balafré par les vents et léché par l'écume verra naître et sombrer l'illustre Danaé Berrubé-Portanguen, l'orpheline du rivage tour à tour marine et terrienne, sauveuse et naufrageuse, pirate et courtisane.
Dominique Scali use de la fiction au sens le plus romanesque du terme pour, entre autres, interroger les limites de la méritocratie , questionner la place des femmes - et des marges - au sein d'une société, et déconstruire la notion de vérité historique.
🌊 Tous les éloges que vous en lirez sont à prendre au pied de la lettre.
Je ne pourrais qu'ajouter - modestement - ceci : l’ingéniosité de la langue, la tendresse des personnages aux prénoms chamarrés, la maîtrise absolue de la construction narrative et du rythme de ce récit au long-cours, la vivacité des images et des vagues, la synesthésie de ces phrases, le soin extrême porté à la création de cet univers (...) font de ce grand roman-océan l'une des lectures les plus enthousiasmantes qu'il m'ait été donnée de conseiller !"
⚓Vous l'aurez ainsi compris : Anne vous attend de pied ferme pour embarquer !

par (Libraire)
1 juillet 2022

Antigone aurait-elle existé sous des cieux mexicains ?

🇲🇽 L'histoire du jour est celle d'une femme devenue figure historique, icône controversée - victime, héroïne ou traitresse ? Mère du peuple mexicain moderne ou fossoyeuse des peuples "méso-américains" ?
🗣 Malinalli, passée dans la culture populaire sous le nom de La Malinche, est une jeune femme indigène fille d'un cacique déchu, vendue aux Mayas par sa mère, puis aux Mexicas avant de devenir interprète pour les hommes blancs venus des flots. Si Cortès la repère, c'est pour sa maitrise des langues et sa fine connaissance de la situation géopolitique du territoire. En jouant un rôle stratégique indéniable dans leur conquête, elle devient une alliée indispensable des conquistadors espagnols... jusqu'à devenir la maîtresse de Cortès et la mère d'un de ses fils légitimes.
🇲🇽 La scénariste et illustratrice connait son sujet, et le résultat de ses années de recherche est plus qu'abouti. Par le biais de la fiction, Jaraba comble les béances de l'Histoire et dessine une Malinche affranchie de ses auras manichéennes. Dans cette BD-fleuve aux lignes fines et aux couleurs vives, Alicia Jaraba redonne son humanité au mythe, et nous propose une autre interprétation de sa vie : celle d'une femme qui, en maitrisant sa parole va apprendre à dire NON et décider des chemins qui s'offrent à elle.
🗣 Une réflexion passionnante sur l'importance de l'éducation et des langues, la naissance des légendes, et la place des femmes dans l'Histoire. Antigone aurait-elle bien existé sous des cieux mexicains ?

22,00
par (Libraire)
3 juin 2022

Tombe la pluie, tombe les masques...

Écosse, plein été - et la pluie qui tombe, qui tombe sans discontinuer.
Pas un jour de répit, pas une embellie pour les six familles d'un village vacances, isolées à l'orée du #loch - même pas celui de Nessie, non.
🌧 La pluie, drue, tombe sur les cabanons qui ont mal vieilli, et c'est à travers les fenêtres que les résidents s'épient. Il y a là des Anglais et des Écossais, de jeunes couples, des petites familles, des ados désœuvrés, de nostalgiques retraités. Et puis ces étrangers, indifféremment qualifiés de Roumains, Bulgares, Ukrainiens ou Polonais - ceux tout au bout de l'allée, ceux qui savent s'amuser, ceux qui dérangent et dansent bruyamment à la nuit tombée... N'ont-ils aucun respect ? Qui se décidera enfin à leur dire quelque chose ?!
🌧 Le moins qu'on puisse dire, c'est que Sarah Moss sait camper des atmosphères. Alors que la tension monte, sourde et inexorable, le quotidien se nimbe d'une ombre inquiétante. Le déluge imprègne nos doigts, entête nos pensées, pèse sur notre conscience. Ce huis clos ouvert au quatre vents et fouetté par l'ondée, c'est le portrait sans concession d'une classe moyenne étranglée. Embarqué.e dans les pensées logorrhéiques des différents protagonistes, on navigue à vue entre intime et politique - on interroge le Brexit, la charge mentale, l'égalité des genres, la parentalité, les fins de mois difficiles, la sexualité, le climat, l'angoisse d'exister. Et pendant ce temps là, dans la forêt à l'insu de tou.te.s, la Nature suit son impitoyable cours...
🌧 D'une grande finesse psychologique, d'une impeccable maîtrise narrative, ce roman est de ceux qui nous happent, de ceux qui nous noient.
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Sarah Moss sait camper des atmosphères. Alors que la tension monte, sourde et inexorable, le quotidien se nimbe d'une ombre inquiétante. Le déluge imprègne nos doigts, entête nos pensées, pèse sur notre conscience. Ce huis clos ouvert au quatre vents et fouetté par l'ondée, c'est le portrait sans concession d'une classe moyenne étranglée. Embarqué dans les pensées logorrhéiques des différents protagonistes, on navigue à vue entre intime et politique - on interroge le Brexit, la charge mentale, l'égalité des genres, la parentalité, les fins de mois difficiles, la sexualité, le climat, l'angoisse d'exister. Et pendant ce temps là, dans la forêt à l'insu de tou.te.s, la Nature suit son impitoyable cours...
D'une grande finesse psychologique, d'une impeccable maîtrise narrative, ce roman est de ceux qui nous happent, qui nous noient.

par (Libraire)
20 mai 2022

Dernier coup d'éclat !

Un coup de cœur du vendredi lecture en quelques mots seulement, et beaucoup d'enthousiasme.
✒ Figure iconique du journalisme, Albert Londres est décédé dans le naufrage du paquebot qui le ramenait de #Chine. Mais qu'allait donc faire en Mandchourie, en pleine guerre sino-japonaise, ce grand reporter ? Une dernière enquête avant la retraite ?
✒ Si ce tragique (et mystérieux) accident a nimbé ce décès d'une aura politique, Borris et Frederic Kinder apportent une pierre à la légende avec cette album passionnant, et très bien ficelé.
✒ On aime : ses lignes sobres et claires, l'intrigue resserrée, et le cahier documentaire qui recontextualise petite et grande #Histoire !

par (Libraire)
29 avril 2022

Une roulotte, deux femmes, un gamin, un chien, un troupeau et tout un monde en route vers l'utopie !

N'en déplaise à certain.e.s, l'époque est à la relecture, à la réécriture et au déboulonnage. Et l'expérience, quand elle est menée avec intelligence, s'avère exaltante !
💓C'est le pari gagné de l'autrice Gabriela Cabezon Càmara qui s'empare de la figure légendaire de Martín Fierro. Grand classique de la littérature argentine, ce poème épique écrit en 1872 donne vie à un #gaucho - gardien de troupeaux dans la pampa - enrôlé de force pour combattre les "indigènes". Fierro déserte, devient hors-la-loi, bandit de chemin au grand cœur n'ayant de cesse de dénoncer les injustices sociales qui molestent son pays et ses habitants.
💓 Dans son deuxième roman, Càmara - écrivaine, journaliste et militante féministe argentine - s'empare d'un personnage (très) secondaire de cette légende : China Iron, la (très très) jeune femme de Fierro. Éclipsée par la figure solaire du héros, ce qu'on sait d'elle tient en une phrase : orpheline indienne, blonde, et esclave, elle fut gagnée au jeu par son mari qui lui "donna" deux enfants avant ses 14 ans...
💓 Sous la plume de Càmara, China libérée de son mari, s'échappe, grandit, voyage, s'épanouit. Elle croise sur son chemin une radieuse britannique qui n'a pas froid aux yeux et l'embarque, ainsi qu'un jeune gaucho, dans sa conquête de l'Ouest. Cette épopée lumineuse n'a guère pour objectif une terre à soumettre. C'est celle de la rencontre et de l'altérité, l'éveil d'une conscience politique, l'apprentissage à la sensualité.
Sans tomber dans les écueils d'un militantisme forcené, Càmara réécrit une histoire placée sous le signe de la fluidité des genres : hommes et femmes coexistent dans le regard infiniment sage des Indiens, le roman d'aventure fusionne intrinsèquement à celui de l'amour, et l'espagnol déborde des langues anglaises et guaranis. Ce western féminin raconte une roulotte, deux femmes, un gamin, un chien, un troupeau et tout un monde en route vers l'utopie.
🔥 Littéralement jouissif, et révolutionnaire - Et avec grâce et poésie s'il vous plait ! Car « la literatura lo puede todo » - la littérature peut tout comme l’assène, à raison, une autrice que rien ne semble pouvoir arrêter.