Magali B.

19,00
par (Libraire)
13 novembre 2021

Dans les zones d'ombre de la Françafrique...

🌍 Quand on se plonge dans l'amère histoire de la Françafrique, de nombreuses zones d'ombre persistent. Dès lors, quoi de plus naturel qu'un auteur de polars s'en empare ? C'est ce que Thomas Cantaloube fait depuis 2019, avec talent.
🌍 Dans "Frakas", deuxième roman publié dans la Série Noire de Gallimard, on est de nouveau dans les années 1960 avec Luc Blanchard, son personnage-phare. Ce dernier a renoncé à sa carrière à la Crim' pour embrasser celle de journaliste ; un autre métier d'enquête, s'il en est ! Quand il commence à s'interroger sur les circonstances de la mort d'un indépendantiste camerounais, il met visiblement le nez (ou les pieds) là où il ne faut pas. Le voilà embarqué dans une dangereuse aventure, qui l'emmènera jusqu'au Gabon, en passant par Yaoundé et Ebolowa.
🌍 Il s'agit certes d'une fiction, mais on ne peut s'empêcher de frissonner en découvrant la trop meurtrière mais méconnue Guerre du Cameroun, aggravée par les réticences de la France à quitter ce territoire aux multiples richesses. Au-delà des considérations géopolitiques, le plaisir de lecture est décuplé par les intrigues secondaires, fomentées par un trafiquant de drogue corse et un mercenaire manchot haut en couleurs, personnages qui gravitaient déjà autour de Blanchard dans le premier roman.

18,00
par (Libraire)
22 octobre 2021

Un livre qui va éveiller des vocations !

Sous son casque de moto, elle n'a jamais froid aux yeux. Sous sa tente de bivouac, elle est partout chez elle. Et sous le soleil du Canada et d'Afghanistan, elle s'ouvre au bonheur des rencontres et à l'émerveillement face aux petites et grandes choses de la nature. Elle ? C'est Anne-France Dautheville, dont nous aimons tant les récits de voyage en bécane. Tout aussi admirative que nous, l'autrice américaine Amy Novesky, de mèche avec l'illustratrice canadienne Julie Morstad, propose un superbe album jeunesse qui raconte le tour du monde de notre motarde préférée, en quelques phrases délicates entrecoupées d'encarts expliquant comment changer une roue ou allumer un feu de camp. La solitude de la voyageuse au long cours y est racontée avec une douceur paisible, reflétée par les teintes pastel des illustrations qui sentent le vent, le soleil, la poussière, mais aussi le thé partagé et les épices des marchés indiens. C'est tellement beau, de montrer que le voyage est une source de joie malgré les inévitables chutes et les incertitudes du lendemain ! Ça donne une furieuse envie de mettre les voiles, ou plutôt... le starter !

14,50
par (Libraire)
1 octobre 2021

Du grand art !

"Bel abîme" est un texte très court, 100 pages à peine, d'une densité digne des meilleurs expressos. La parole est donnée à un jeune ado en manque d'affection, souffre-douleur de tous ceux qui croisent sa route. Tous, sauf Bella, qui a su lui prodiguer tout l'amour du monde – jusqu'au jour du drame. On écoute ce narrateur désespéré s'adresser tour à tour, avec une rage sans retenue, aux policiers, juges et psychiatres qui l'interrogent sur les actes violents dont il a été l'auteur. Impossible d'en dire plus, tant le récit resserré et mené tambour battant ne permet aucun divulgâchage.
🐶 Ajoutons tout de même qu'encore une fois, Yamen Manai excelle à l'art du récit à double fond : le lecteur peut gober ce "Bel abîme" d'une bouchée, porté par l'impatience de découvrir ce qui s'est réellement passé. Mais il peut également le relire plus posément, pour y dénicher les réflexions et critiques à peine dissimulées sur le pouvoir et la religion. Du grand art !

par (Libraire)
17 septembre 2021

Un récit profond, dans les méandres de l'Histoire

Envies d'évasion ? Fuyez en canoë ! Eddy Harris l'avait fait dans les années 1980, il a recommencé trente ans après. Pour refaire le même trajet, tout de même peu banal : descendre le Mississippi de sa source jusqu'à son delta. Tout juste trentenaire dans "Mississippi solo", il s'interrogeait sur son avenir professionnel, pestait sur le manque de confort et fanfaronnait un peu (juste assez pour rester immanquablement sympathique) lors des passages d'écluse réussis. Cette fois, son "Mississippi dans la peau" pose des questions plus graves, plus existentielles. Est-ce parce qu'on a déjà accompli un exploit qu'on est capable de relever de nouveau le défi ? Quel rôle joue le hasard dans nos destinées ? Et surtout, la grande question qui préoccupe Eddy Harris : qu'est-ce que l'identité américaine, exactement ? Moins d'anecdotes au fil de l'eau, plus de réflexion en profondeur, jusque dans les méandres de l'Histoire des peuples opprimés en terres étatsuniennes. C'est très juste et très agréable à lire !

par (Libraire)
3 septembre 2021

Hawaii : l'envers du décor

🏝 Tout commence à Hawaï au début des années 2000, avec deux frères et une sœur, dans une famille qui peine à joindre les deux bouts. Jeunes adultes, ils prennent la parole à tour de rôle, pour raconter cet archipel de carte postale dont ils sont tout entiers irrigués, mais qu'ils ne rêvent que de quitter. Car pour eux, la carte postale, c'est l'envers de leur sombre décor. Le mal-être adolescent de Dean, l'aîné, et de Kaui, la benjamine, est exacerbé par des parents aimants mais aveuglés par Nainoa, le cadet, très tôt remarqué pour ses dons de guérisseur. Alors Dean se surpasse au basket et Kaui entreprend de brillantes études d'ingénieure, pendant que Nainoa, guère plus heureux, ne sait que faire de ses pouvoirs qui le dépassent.
🏝 Les années s'égrènent au fil des chapitres, où l'on voit ces jeunes gens tenter de s'intégrer à une société américaine continentale qui les renvoie trop souvent à leur statut de minorité raciale. La violence à laquelle ils sont confrontés rejaillit dans leurs actes, souvent excessifs – pour le pire comme pour le meilleur, d'ailleurs. La mère, parfois, prend la parole le temps d'un chapitre, juste pour bien nous faire comprendre que même sa position n'est pas si simple.
🏝 Magnifique roman sur la fratrie, l'entrée dans le monde adulte, l'enracinement, la destinée, le deuil, "Au temps des requins et des sauveurs" ne vous fera pas de cadeaux, avec sa langue crue, haletante, brutale. Un de ces romans qui vous restent longtemps chevillés à l'âme.