Magali B.

Dernier commentaire

14,50
par (Libraire)
1 octobre 2021

Du grand art !

"Bel abîme" est un texte très court, 100 pages à peine, d'une densité digne des meilleurs expressos. La parole est donnée à un jeune ado en manque d'affection, souffre-douleur de tous ceux qui croisent sa route. Tous, sauf Bella, qui a su lui prodiguer tout l'amour du monde – jusqu'au jour du drame. On écoute ce narrateur désespéré s'adresser tour à tour, avec une rage sans retenue, aux policiers, juges et psychiatres qui l'interrogent sur les actes violents dont il a été l'auteur. Impossible d'en dire plus, tant le récit resserré et mené tambour battant ne permet aucun divulgâchage.
🐶 Ajoutons tout de même qu'encore une fois, Yamen Manai excelle à l'art du récit à double fond : le lecteur peut gober ce "Bel abîme" d'une bouchée, porté par l'impatience de découvrir ce qui s'est réellement passé. Mais il peut également le relire plus posément, pour y dénicher les réflexions et critiques à peine dissimulées sur le pouvoir et la religion. Du grand art !