Vertige de l'image, L'esthétique réflexive d'Alfred Hitchcock
EAN13
9782130589327
ISBN
978-2-13-058932-7
Éditeur
Presses universitaires de France
Date de publication
Collection
Lignes d'art
Nombre de pages
256
Dimensions
21,7 x 15 x 1,3 cm
Poids
370 g
Langue
français
Code dewey
791.430233092
Fiches UNIMARC
S'identifier

Vertige de l'image

L'esthétique réflexive d'Alfred Hitchcock

De

Presses universitaires de France

Lignes d'art

Offres

Alfred Hitchcock a investi sans reste les conditions mêmes de l'image cinématographique : formes perceptives et narratives, mais aussi déterminations propres à une production industrielle, possibilités offertes par la « reproductibilité technique », sidération du « spectaculaire » hollywoodien, etc. Hitchcock s’est ainsi posé en formaliste d'une image autosuffisante jusqu’à en devenir trop réelle, « hyperréelle ». Mais il redouble aussi bien ce mouvement instituant d'une réflexivité de l’image, en ne cessant de montrer « ce qu'il fait », d'avertir le regard fasciné de la puissance de son image. C’est dans le même élan qu’Alfred Hitchcock crée, dessine, compose, et s’interroge sur la culpabilité du faire-image. L’analyse de six films majeurs se veut une contribution à une philosophie de l’image et de ses formes.

Laurent Van Eynde est docteur en philosophie. Il est professeur aux Facultés universitaires Saint-Louis (Bruxelles) et professeur invité à l’Université de Haute-Alsace (Mulhouse). Après avoir longtemps consacré ses recherches à la philosophie allemande moderne et contemporaine, ainsi qu’à la philosophie de la littérature, il se consacre désormais à une philosophie de l’imaginaire centrée sur le cinéma, dans ses dimensions esthétiques et anthropologiques. Parmi ses derniers ouvrages, on retiendra Goethe lecteur de Kant (PUF, 2000) et Shakespeare. Les puissances du théâtre (Kimé, 2005), ainsi que deux ouvrages collectifs : Affectivité, imaginaire, création sociale, avec Raphaël Gély (Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, 2010) et Modernité romantique, avec Augustin Dumont (Kimé, 2011).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Laurent Van Eynde