Une Nuit d'été
EAN13
9791092058390
ISBN
979-10-92058-39-0
Éditeur
MAGNANI
Date de publication
Nombre de pages
128
Dimensions
30 x 21 x 2 cm
Poids
715 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une Nuit d'été

Magnani

Offres

À la fin d’un été, un groupe d’adolescents sillonnent à vélo la campagne. Les jeunes amis se dirigent vers leur repaire du crépuscule, cachés au fond de la forêt.
Alors qu’ils s’apprêtent à écluser quelques bouteilles et à fumer les clopes qu’ils ont pu rassembler, ils s’aperçoivent soudain qu’un des leurs n’est plus là. En pleine nuit cette fois, à la lumière des lampes-torches, tous appellent le disparu, le recherchent. En vain, il ne réapparaît pas.
Le lendemain de cette dernière nuit d’un été, les gendarmes de la région organisent une battue avec tous les volontaires réunis. En vain, il ne réapparaît pas. Une enquête commence alors...
Quatrième livre de Margaux Othats ("La Chasse", "Un Jour Dehors", "Blanc"), "Une Nuit d’été" met en pages un récit dessiné entièrement muet qui se déroule dans un pays familier, beau, étrange et pénétrant, en zone rurale. La disparition d’un ami et d’un jeune nous précipite hors de l’adolescence et de son insouciance, nous bouleverse et rappelle tous ces souvenirs perdus, comme lui. Margaux Othats nous invite à lire les images autrement –vraiment– pour aller au-delà leur silence apparent, pour voir, découvrir et entendre tout ce que les images peuvent raconter et témoigner d’autres, de qui échappe aux paroles et au langage.
Ambitieux, poétique et mystérieux, "Une Nuit d’été" est tantôt un teen-movie à la manière d’un Gus Van Sant qui aurait troqué sa caméra contre des pinceaux et des crayons, tantôt un polar rural dans un univers visuel rappelant à la fois la photographie naturaliste de Raymond Depardon et la peinture romantique allemande de Friedrich. Ce nouveau livre concrétise tout le talent et la puissance évocatrice de Margaux Othats qui réalise ici un véritable chef d’œuvre sur le passage du temps, le crépuscule de l’adolescence, l’absence, le mystère de ce que l’on croyait si bien connaître, et le passage impossible dans le monde des adultes –la réalité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.