A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts). 

Les colères du capitaine en congé libérable - Et autres récits
EAN13
9782021343953
ISBN
978-2-02-134395-3
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Cadre vert
Nombre de pages
160
Dimensions
22,1 x 14,6 x 1,4 cm
Poids
226 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les colères du capitaine en congé libérable - Et autres récits

De

Seuil

Cadre vert

Indisponible

Ce livre est en stock chez un confrère du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander
Ces Colères du capitaine en congé libérable, rédigées entre 1920 et 1971, représentent trois époques distinctes, à partir de la première fiction en prose, « Promenade d'automne », où l'on est frappé déjà par le mélange de réalisme et d'émotion qui caractérise toute l'œuvre de Gadda. Viennent ensuite trois récits qui appartiennent à la constellation de La Connaissance de la douleur et sont autant de préparations ou variations autour du personnage de Pirobutirro, c'est-à-dire de l'autodérision rageuse de l'auteur. Là, on le voit s'embarquer dans des élucubrations irrésistibles, illustrées avant tout par les «colères» qui donnent son titre au recueil, « contre Sémiramis, la chasse d'eau, les cylindres zingués, l'architecte Gutierrez et le physicien Wollaston », ou dans des divagations exhilarantes, comme celles qui visent l'architecture de la Brianza. Les deux derniers textes sont contemporains de la rédaction de L'Affreuse Embrouille de via Merulana, et on y lira une histoire magistrale d'«escroquerie italienne». Carlo Emilio Gadda (Milan, 1893 – Rome, 1973) est l'un des plus grands écrivains du XXe siècle. Comparé à Céline et à Joyce, ce révolutionnaire de la forme narrative et du langage obtint en 1963 le Prix international de littérature.
S'identifier pour envoyer des commentaires.