Conseils de lecture

21,50
Conseillé par (Libraire)
17 février 2023

Chapeau bas pour ce premier roman !

🇲🇦 On aurait pu craindre, avec cette histoire d'amours contrariées, une énième revisitation de Roméo et Juliette. Mais non ! À la frontière entre le Maroc et l'Algérie, dans la vallée des Lazhars (imaginaire, visiblement), deux familles se font face, chacune sur un versant de montagne. Et, depuis la nuit des temps, ou presque, elles se détestent. Mais l'analogie shakespearienne s'arrête là, pour mieux nous surprendre au fil des pages.
🇲🇦 Amir, le narrateur, étudiant installé de longue date en France, revient au pays un été, à l'occasion du mariage de sa cousine. Un mariage d'amour avec un jeune homme de l'autre famille, consenti bon gré mal gré par les deux parties. La fête devra être belle, il en va de l'honneur et de la réputation des deux camps.
🇲🇦 Dans ce coin de Maroc estival – un Maroc du bout du monde, montagneux, rocailleux, écrasé de chaleur –, Amir peine à trouver sa place. Il maîtrise mal la langue et se sent éclipsé par son cousin, jeune homme flamboyant vers qui convergent tous les regards, d'autant qu'il ne s'était pas montré au village depuis trois ans. Amir aime son cousin, d'une affection absolue qui, toutefois, sera mise à l'épreuve cet été-là. Car il réalise bientôt qu'ils sont tous les deux amoureux de la même jeune femme – qui fait partie, évidemment, du clan ennemi.
🇲🇦 Une intrigue prenante, des personnages à la complexité profondément humaine, un décor éblouissant, une langue qui coule de source : autant d'ingrédients qui garantissent un formidable plaisir de lecture.


Conseillé par (Libraire)
15 février 2023

🐥 Un tout-carton tout-en-long tout-mignon

🐟 Dans un univers de banquise glacée, Nouka part à la #pêche, très fier d'être capable d'y aller tout seul. Seulement, vu qu'il a les yeux plus gros que le ventre, l'aide de ses ami·e·s sera peut-être la bienvenue...
🐟 Il n'empêche que Nouka est un grand garçon ! À moins qu'il ne soit... un grand poisson ?? Voilà une #histoire qu'il faudra lire au moins deux fois, car ce qui se passe sous la surface de l'eau est tout aussi intéressant que ce qui se passe sur la #banquise ferme !
🐟 Un tout-carton tout-en-long tout-mignon, avec un graphisme épuré qui le rend très lisible, et un texte minimaliste juste parfait !


34,95
Conseillé par (Libraire)
11 février 2023

Un chef-d’œuvre

🖤 De voyage, pour une fois, il n'est pas vraiment question ici, même si quelques pages sont consacrées à l'arrivée de l'autrice-illustratrice à Chicago. En revanche, les violences de la société américaines sont dépeintes avec une telle acuité que la dimension documentaire de l'ouvrage est indéniable.
🖤 Disons-le tout net : ce gros roman graphique est un tour de force. Plus de 400 pages, quasiment que des gravures en noir et blanc ou des dessins au fusain... Il fallait oser ! Valentine Cuny-Le Callet, qui n'a même pas encore 30 ans, a de l'or dans les mains... et dans le cœur. Car son propos, c'est de relater sa correspondance de plusieurs années avec Renaldo McGirth, jeune condamné à mort aux États-Unis. Et, ainsi, de témoigner des conditions carcérales de ces personnes qui vivent dans 5m², en attendant la sentence finale.
🖤 Déchirante, cette histoire d'amitié et d'écoute mutuelle vous percute de plein fouet. Chaque page est saisissante. Valentine joue avec les ombres, les silhouettes, les hachures, les symboles, les métaphores visuelles, tant pour restituer les émotions qui la terrassent que pour tenter de retranscrire celles de Renaldo. Ce dernier dessine, lui aussi, et les quelques reproductions (en couleurs) qui lui sont accordées sont bouleversantes : car au fond de ce sinistre couloir de la mort, il dessine des fleurs et des paysages paisibles et idylliques.
🖤 Au-delà de l'histoire de cette correspondance, nous sommes en prise directe avec des questionnements sur l'incarcération et la peine de mort, sur les conditions de détention et la privation de libertés (le pluriel est primordial). Voilà un roman graphique qu'il faudra lire et relire pour en percevoir toute la profondeur. Un chef-d’œuvre. Et vous qui suivez La Géosphère, vous savez que ce mot-là, je ne l'ose pas souvent.


10,95
Conseillé par (Libraire)
8 février 2023

🐥 Depuis les neiges du Montana jusqu'aux bayous de la Nouvelle-Orléans

🐥 Tête de Pioche, sacrée caboche ! Elle n'en fait qu'à sa tête, et la grand-mère qui veille sur elle n'a qu'à bien se tenir ! Tête de Pioche, c'est une rigolote gamine à la silhouette de Chaperon Rouge, qui veut bien aider (un peu) aux corvées quotidiennes de ce coin perdu du Nord de l'Amérique du Nord... quand elle n'a pas mieux à faire ! Parfois, le "mieux à faire" en question, c'est papoter avec ses copains les moineaux. Et parfois, comme dans cet album aux couleurs pêchues, c'est décider d'être à l'heure pour le spectacle de claquettes de sa grande sœur qu'elle idolâtre. Et si ledit spectacle a lieu à l'autre bout du pays, qu'à cela ne tienne : ledit pays sera traversé !
🐥 Une odyssée menée tambour battant, depuis les neiges du Montana jusqu'aux bayous de la Nouvelle-Orléans, grâce à l'aide de toute une flopée de bêtes sauvages rencontrées en chemin. Ça aide, de savoir parler le langage animal ! Voilà une héroïne au bagou incroyable et à l'insouciance revigorante, qu'on a déjà hâte de retrouver dans de nouvelles aventures !


24,80
Conseillé par (Libraire)
3 février 2023

Un roman d'inspiration autobiographique, d'une richesse et d'une sensibilités rares

🌄 Vous verrez d'abord la couverture : splendide, solaire. Puis le titre, évidemment, ouvert sur de vastes horizons de poésie... et de nostalgie. Alors vous l'ouvrirez, ce livre, et il vous happera, pour vous téléporter dans le Tibet des années 1960, celui que la férule chinoise brime et brise.
🌄 Voici l'histoire d'une famille contrainte de tout abandonner. Ses rites et croyances, d'abord, car la mère, chamane qui soigne et communique avec les esprits, voit sa pratique interdite. Comme les autres Tibétain·e·s, cette famille doit aussi se défaire de ses objets sacrés, conspués par un pouvoir qui détruit des idoles considérées comme païennes. Et cette famille, pour finir, doit abandonner son village, son pays, puis son continent.
🌄 Alors les rites et croyances se chuchotent sous le manteau, dans les rêves, à mots couverts. Les objets sacrés, ceux qui n'ont pas été détruits, sont enterrés profondément dans une terre que les exilé·e·s espèrent pouvoir, un jour, fouler à nouveau – mais quand ?
🌄 Depuis le village idyllique des montagnes d'Himalaya jusqu'aux rues grises de Toronto, en passant par la précarité d'un camp de réfugiés au Népal, vous suivez les errances de plusieurs personnages, et tout particulièrement celles de deux sœurs incroyablement touchantes, Lhamo et Tenkyi. Et, parfois, ressurgit une mystérieuse statuette de saint que l'on croyait disparue – comme le signe que, finalement, tout n'est peut-être pas perdu.