Mes Argentins de Paris

René de Ceccatty

Séguier

  • 2 mai 2014

    Buenos Aires sur Seine

    Le point commun entre la peintre surréaliste Leonor Fini, le metteur en scène Jorge Lavelli, la chanteuse de tango Haydée Alba, le bandonéoniste et compositeur Astor Piazzolla et les écrivains Arnaldo Calveyra et Alberto Manguel ? Ces Argentins ont tous vécu à Paris, une ou plusieurs années. Cependant, le vrai fil rouge de " Mes Argentins de Paris ", livre inclassable composé de textes, d’entretiens (notamment avec l’actrice Marilù Marini) et de photos, c’est son auteur lui-même : René de Ceccatty. Être protéiforme dont trois grandes amitiés argentines expliquent la genèse de ce livre : avec l’écrivain et académicien Hector Bianciotti, Argentin d’origine italienne débarqué en Europe à l’âge de 25 ans, la poétesse Silvia Baron Supervielle et le metteur en scène Alfredo Arias, directeur du centre d’art dramatique d’Aubervilliers.

    Il faut donc aborder_ " _Mes Argentins de Paris " comme un préambule aguerri à la culture argentine apatride des 40 dernières années du XXe siècle, écrite par un observateur cultivé et fin connaisseur. René de Ceccatty

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u