• Conseillé par (Libraire)
    17 novembre 2023

    🧭Merci Corine Morel-Darleux pour ce texte puissant et digne, véritable bulle d'air dans une société qui dévisse ! Gageons qu'il résonnera encore longtemps en vous une fois sa lecture achevée !

    🧭Elle nous avait laissées sans voix avec "Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce", un essai philosophique plein de poésie, qui abordait autrement les questions d’effondrement, d’écologie et de rapport au vivant; et proposait le refus de parvenir comme manière d'être au monde. Nous retrouvons donc avec bonheur Corinne Morel Darleux pour une "gymnastique des confins".
    🧭Tour à tour essai, récit de voyage, journal, cet ouvrage nous emmène aux confins des genres littéraires et brouille les frontières pour mieux questionner notre rapport aux autres, à l'écriture, au pouvoir du romanesque, au réel. Du Vercors à l'Inde, en passant par le Rojava, convoquant Rosa Luxembourg, René Frégni, Joseph Kessel ou encore Arundhati Roy, l'autrice propose des aller-retours entre ici et ailleurs, entre hier et demain, pour ne pas rester enfermés dans nos cadres de pensée. Quand le droit au rêve est nié, les lectures, les voyages et les réflexions apparaissent comme des lieux d'ancrage pour cette humanité perdue dans la folie du monde. Et si, dans un contexte où la laideur devient norme, où les totalitarismes gagnent chaque jour en puissance, où la violence aveugle se déchaîne, on allait chercher la beauté ailleurs ? Si on s'autorisait la gentillesse comme nouveau mouvement punk, subversif, car tellement à l'encontre de l'individualisme destructeur actuellement prôné par nos systèmes et nos classes politiques ? Si on se laissait aller sans culpabilité à la joie militante et au romantisme révolutionnaire ?