Ghost Town

Kevin Chen

Seuil

  • Conseillé par (Libraire)
    13 octobre 2023

    👻 Complètement magnétique !

    👻 Saviez-vous qu'à Taïwan, c'est en août que l'on célèbre les fantômes ? À ce moment-là, la porte des Enfers se rouvre, pour laisser s'échapper les esprits des défunts qui n'ont pas encore trouvé le repos éternel.
    👻 C'est justement en cette saison de moiteur et de cigales que Tienhong, septième enfant de la famille Chen, revient dans sa bourgade natale, Yongjing, après de longues et houleuses années d'absence. Fantôme ? En quelque sorte. Parce que la vie de ses parents, de son frère et de ses cinq sœurs a continué (ou pas) sans lui, chacune et chacun cherchant tant bien que mal à grappiller quelques miettes de bonheur. Du point de vue du jeune homme, ce sont les lieux de son enfance qui sont devenus fantomatiques : si le décor n'a pas véritablement changé – bambouseraie, extravagante Maison-Blanche, piscine municipale... –, sa décrépitude le bouleverse et lui renvoie de plein fouet la conscience du temps qui, irrémédiablement, a passé.
    👻 Alternant les voix de tous les membres de la famille, y compris le fantôme du père, disparu de longue date, l'auteur brosse l'histoire d'une famille meurtrie par des choix pas toujours judicieux, et surtout par l'impitoyable qu'en dira-t-on. Des mariages malheureux, une affaire de biscuits japonais qui a mené à la faillite, un tremblement de terre qui a fait s'écrouler un morceau de montagne, des amours homosexuelles qui ont tourné au drame... Aucun des personnages n'a été épargné par la ruine, finalement omniprésente. Et pourtant, chose surprenante, ce roman dégage une forme de douceur. Cela tient peut-être à la tranquillité qui, presque inéluctable, émane de ces retrouvailles familiales, sous l'égide des âmes errantes. N'en disons pas davantage : lisez ce roman ! C'est, à tous points de vue, une œuvre magistrale.