Des nouvelles en ces temps difficiles

❤ Chères lectrices, chers lecteurs,
chère clientèle de La Géosphère,

Quand l’annonce de la fermeture totale des commerces « non indispensables » est tombée, j’avais beau m’y attendre, cela m’a fait l’effet d’un couperet. En début de ce joli mois de mars, pour la première fois depuis la reprise de la librairie des Cinq Continents (en décembre 2017), je disposais d’un peu de trésorerie d’avance. Je rêvais à faire fabriquer de nouvelles tables pour la librairie. Je réfléchissais à l’installation d’une clim réversible pour que vous ayez bien chaud en hiver, et plus frais lors des canicules. J’annonçais à ma chère Anne qu’elle serait désormais employée à plein temps. Bref, ça allait bien, l’élan donné par une trésorerie saine me faisait pousser des ailes.

Réaliser que ce fragile équilibre est balayé d’un revers de virus, c’est très dur. Certes, on peut déplorer qu’une librairie ne soit pas considérée comme étant « indispensable », mais soyons raisonnables. Les directives gouvernementales n’ont qu’un seul but : éviter la contamination.

👉 Donc La Géosphère restera fermée jusqu’à nouvel ordre. Mais je vous proposerai dès demain une manière de nous soutenir en ces temps difficiles. 👈

Je suis prise d’angoisses quand je pense aux charges qu’il faudra bien payer tôt ou tard, à tout ce chiffre d’affaires perdu, aux risques pour ma trésorerie. Mais pas le choix. Le meilleur moyen de revenir très vite à la « normale », c’est bel bien de côtoyer le moins de monde possible, pour éviter les risques de transmission. Comme l’a écrit un confrère : « Penser à sa librairie, c’est bien. Penser à ses clients, ses équipes, ses proches et sa famille, c’est mieux. »

😘 Prenez soin de vous. Et lisez !

À très bientôt,
Magali Brieussel

13 réflexions sur “Des nouvelles en ces temps difficiles

  1. Message reçu. Après les samedis noirs, c’est un virus qui casse ton bel élan. Un nouveau facteur inimaginable digne d’un roman catastrophe. Vite, vite un peu de sérénité pour que tu puisses enfin faire ton métier de libraire normalement… De tout coeur avec toi et avec Anne.

    Amitiés

    Francis et Sylvie Ginestet 06 87 77 35 84 http://www.lavieenmots.com

    J'aime

  2. Je vous comprends.
    Je n’ai cependant pas de doutes, vous franchirez cet obstacle, et Anne passera à temps plein, vous paierez les charges, plus tard installerez de nouvelles tables, la clim attendra… Et votre clientèle vous soutiendra en attendant, du mieux possible.
    Je vous embrasse

    J'aime

    • Merci du fond du coeur, chère Magali. Ce sont des messages comme le vôtre qui nous redonnent de l’élan et du souffle, et l’envie de s’accrocher, se battre, en refusant que tout soit déjà fini. La suite sera rude, très rude, mais les lecteurs comme vous nous confirment que ce que nous faisons a du sens. Alors nous ferons tout pour survivre !

      J'aime

  3. Chère Magali, de tout cœur avec toi. De mon côté c’était déjà une année pauvre…ce sera la misère. Mais c’est, paraît-il, le lot des poètes. Difficile d’acheter des livres pour le moment, je vais aller dans l’autre direction : en écrire. Bon courage, ton travail est formidable. Amitié. S

    J'aime

    • Chère Sandrine, mille mercis pour ton message si chaleureux. De mon côté, j’ai une pensée solidaire pour tous ceux, artistes comme toi, qui vont devoir affronter des temps si difficiles. Tiens-moi au courant de tes projets de livres, je serai heureuse de les relayer à la librairie. Bon courage à toi, en te souhaitant de préserver intacte cette magnifique créativité dont nous avons tant besoin pour continuer de rêver… Avec toute mon amitié

      J'aime

  4. Bonjour je suis tout coeur avec vous, et comprend votre angoisse. (ayant été tout notre vie « indépendant »….) envoyez des idées de lecture pour nous aider à choisir et nous ne manquerons pas de vous commander des livres. Courage. amicalement

    Patricia et Michel CHADELAS

    ________________________________

    J'aime

    • Un très grand merci pour votre soutien ! Je reviens vers vous par mail pour les idées de lecture et vos prochaines commandes. C’est infiniment précieux de penser qu’il y aura un « après », même s’il risque d’être très difficile…

      J'aime

  5. Coucou on pense très fort à toi et t’inquiète pas avec la volonté que tu as, tu vas rebondir et ce n’est surtout pas le moment de lâcher!😉 bon courage et gros bisous

    Edwige Fremaux

    Edwige Fremaux >>

    J'aime

    • Mille mercis, chère Edwige, pour ton message de soutien. Toutes les marques d’encouragement sont les bienvenues, en ces temps troublés… Prenez soin de vous chez vous, et on se voit dès que possible ! Embrasse tout le monde pour moi

      J'aime

  6. Bonjour Magali, je ne suis entrée qu’une seule fois dans votre boutique et j’ai été touchée par votre chaleur humaine, l’attention que vous portez à chacune de nos demandes adaptées au caractère unique de ceux qui vont recevoir nos cadeaux. J’ai aimé les beaux livres que vous proposez .
    Ce matin, l’annonce de Bruno Le Maire (ministre de l’Economie et des Finances) vous concerne: allez à la Direction Générale des Finances Publiques, 1500 euros sont destinés à soutenir la vie quotidienne de chaque indépendant. Toutes les factures (eau, impôts…) que vous aurez à payer sont reportées.
    Confiance, nous vous retrouverons bientôt
    Elisabeth

    J'aime

    • Chère Elisabeth,
      Un immense merci pour vos compliments et votre soutien. Ça me met du baume au cœur, dans une situation plus que compliquée. Je reste informée de l’évolution de la situation : c’est vrai que la profession est mobilisée, écoutée et soutenue – nous avons de la chance dans notre malheur.
      J’espère vous revoir très bientôt, et j’espère que tout va bien pour vous. Prenez soin de vous.
      Amicalement,
      Magali

      J'aime

    • Rajout au sujet de l’annonce qui a été faite hier au sujet d’une éventuelle réouverture des librairies en période de confinement : cette annonce a été vivement critiquée par l’ensemble de la profession. Certes, tous les libraires (et notamment les petits indépendants) sont très inquiets pour leur survie économique, mais en période épidémique, il nous semble plus important encore de nous montrer responsables et solidaires. Si vous le souhaitez, vous pouvez lire le communiqué de presse du Syndicat de la librairie française à ce sujet : http://www.syndicat-librairie.fr/les_conditions_d_une_reouverture_des_librairies_ne_sont_pas_encore_reunies.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s