Quelques bonnes lectures pour bien entrer dans l’été !

Récit – Madagascar
Robinsons père et fils, Didier Tronchet (Elytis, 2007)
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Didier Tronchet a plus d’une plume dans son encrier ! Auteur de BD avec Vertiges de Quito, chroniqueur avec Petit traité de vélosophie, il nous charme encore avec Robinsons père et fils, le court récit de son long séjour sur l’île aux Nattes, toute petite île de 3 km² située au large de Madagascar. Or il corse l’affaire en partant avec son ado de fils (pleinement conscient et consentant). Lui qui s’imaginait renforcer leurs liens au fil de randonnées sur le sable chaud et de baignades en lisière de coraux, le voilà confronté à l’envol de son jeune gars. Bien dans sa peau bronzée, heureux d’aller au lycée à pirogue, le rejeton vit sa vie, laissant le papa à la sienne, dans un décor paradisiaque qui le confronte à quelques questions existentielles. Questions qu’il nous confie avec drôlerie et tendresse dans ce joli petit bouquin.

Polar – Tour de France
Mort contre la montre, Jorge Zepeda Patterson (Actes Sud, 2019)
Les aficionados du Tour de France n’ont qu’à bien se tenir !*
Si les coureurs cyclistes sont prêts à perdre leur vie dans des descentes suicides à plus de 90 km/h, iront-ils jusqu’à éliminer leurs concurrents ? Ce qui est sûr, c’est que cette année-là, la Grande Boucle semble maudite : accidents, sabotages et même explosion, rythment les étapes. Certes, il est impensable de suspendre la course, mais il faut impérativement démasquer l’assassin ! À qui profite donc les crimes ? Marc Moreau, grimpeur hors pair dans l’ombre du leader de son équipe, est missionné pour enquêter en interne. Car le chronomètre tourne à l’avantage de l’assassin… Un polar d’été, imprévisible comme le Tour, qui se lit le souffle court et les jambes en coton !
*(et les autres aussi !)

Album jeunesse
L’enveloppe mystérieuse d’Arthur le facteur, texte de Gérard Moncomble, illustrations de Paweł Pawlak (éditions Format, 2019)
Ding-dong, c’est le facteur ! Faire-part de naissance, colis de mamie, cartes postales estivales, sans oublier les lettres d’amour, les vêtements achetés par correspondance et les messages anonymes : Arthur le facteur passe sa journée à distribuer le courrier. Sauf que la lettre pour la famille Figueras, il ne sait pas à qui la remettre ! Pour la simple et bonne raison que personne, dans la rue du Chêne Doré, ne connaît cette famille… Le mystère reste entier, jusqu’au dénouement tout en sourires. Une histoire pétillante de Gérard Moncomble, que les collages de Paweł Pawlak mettent délicieusement en vie et en mouvement.
Dès 5 ans, avec deux planches de timbres autocollants pour égayer vos enveloppes !

Papeterie – Les petits papiers de Flo
Le saviez-vous ? Les jolis petits carnets de Flo, faits main à Montpellier, ont pris quartier dans nos rayons ! Avec eux l’évasion est toujours à portée de main ♥

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s